HTL Strefa

Évaluation de trois autopiqueurs : de quoi dépendent le volume sanguin et la douleur associée à la ponction ?

HTL-STREFA Hi tech_logo

L’un des principaux objectifs du traitement du diabète est de maintenir le taux de glucose dans le sang dans un intervalle cible déterminé. L’autosurveillance de la glycémie fournit des informations utiles pour la prise en charge du diabète et aide les personnes diabétiques et les professionnels de santé à contrôler la glycémie, ce qui permet d’éviter les complications associées au diabète.

Dans le monde, des millions de diabétiques se piquent encore le doigt pour mesurer leur taux de glucose dans le sang. Le fait de se piquer le bout des doigts est généralement associé à une gêne et à une douleur, en raison de la quantité plus importante de terminaisons nerveuses au bout des doigts que dans tout autre endroit du corps humain.

Au cours de notre récente étude « Évaluation de trois autopiqueurs : de quoi dépendent le volume sanguin et la douleur associée à la ponction ? », nous souhaitions évaluer et comparer, de manière exhaustive, trois autopiqueurs réglés à la profondeur de ponction minimale (« 1 ») et maximale (« 5 ») en ce qui concerne le volume sanguin et la douleur associée à la ponction.

Pour plus d’informations, consultez la section LE SAVIEZ VOUS.